l545

Duron, Jean (ed) - André Campra (1660-1744)

MARDAGA (BE)
L545
kg
Add to cart
  • Description
  • More

Language: French

Edition: Mardaga (2010) 207 p.

State: New

Un Musicien provençal à Paris
Centre de Musique Baroque de Versailles

André Campra (1660-1744) témoigne, par son œuvre, du profond changement de goût qui s’opéra à Paris à la fin du XVIIe siècle. Voici donc un artiste provençal, élevé dans la plus pure tradition de la musique d’Église à Aix-en-Provence, maître de chapelle à Arles puis Toulouse, qui parvient à s’imposer à 34 ans dans un Paris résolument tourné jusque-là vers les musiciens du Nord. Un inconnu, somme toute, que les institutions parisiennes n’hésitent pourtant pas à accueillir : Notre-Dame de Paris, les Jésuites. L’imprimeur Ballard publie aussitôt son premier livre de motet (1695), crée même, pour lui, une nouvelle collection ; les princes lui commandent des divertissements, l’Opéra enfin parie sur la réussite d’un genre nouveau qu’il impose, l’opéra-ballet (L’Europe galante, 1697). Mais ce ne fut qu’en 1722 que la Cour lui offrit une charge à sa mesure. Ce succès impressionnant, immédiat à la Ville, n’a pu se faire sans l’appui de puissants, Provençaux, mais aussi sans l’envie des Parisiens de découvrir d’autres manières de faire et penser la musique, la peinture, le fait religieux... Campra répond ainsi, pour la musique à une société en profonde mutation, curieuse d’étrangetés, se délectant de ces sons venus d’ailleurs, presque des parfums d’Italie.

Regards croisés d’historiens de l’art, de la littérature, des religions et de la musique, cet ouvrage a été réalisé avec le concours de Frédéric d’Agay, Régis Bertrand, Olivier Bonfait, Jean-Philippe Goujon, Jean-Christophe Maillard, Alexandre Maral, Thomas Vernet et Jean Duron.