Hotman, Nicolas | Recueil des pièces de basse de viole (c1660)

  • Description
  • Plus

Édition originale restaurée.

  • Instrumentation: viole de gambe seule (basse)
  • Édition | Source: Fac-similé (2019) | Manuscrit de Cracovie, c1660.
  • Notation | Clefs: Fa4, Ut3
  • Papier | Reliure: Papier ivoire & reliure métallique
  • Pages | Format: 1 volume, 39 pages - 27.9 x 21.6 cm
  • Poids: 200 g

Ce recueil contient 17 pièces pour basse de viole seule composées par Nicolas Hotman (Bruxelles, ca.1610 - Paris, 1663) et extraites du Manuscrit de Cracovie.

Dès 1635, Nicolas Hotman, installé à Paris, est un violiste et théorbiste reconnu; le père Marin Mersenne le cite avec André Maugars comme l’un des meilleurs joueurs de viole parisiens (Harmonicorum libri, 1635). En 1655, Hotman est membre de la musique de la Chambre du duc d'Anjou, frère de Louis XIV et futur Philippe d'Orléans. Il joue du dessus de viole et  du théorbe. En 1661, Nicolas Hotman est nommé
violiste et théorbiste de la Chambre du roi, charge partagée à moitié avec Sébastien Le Camus - les deux plus habiles à toucher la violle et le tuorbe que [Sa Majesté] ait encores entendus - en remplacement de Louis Couperin récemment décédé.

Parmi ses élèves, Hotman compte Demachy (qui l’honore dans la préface de ses Pièces de viole en 1685) et Jean de Sainte-Colombe. Pour ce dernier, c’est Jean Rousseau qui l’indique dans son Traité de la viole, en 1687. Hotman peut être placé, avec André Maugars, à l’origine de la fameuse lignée des grands violistes français, qui culminera avec Marin Marais, les Forqueray et Louis de Caix d'Hervelois.

ATELIER PHILIDOR
BI364
NEW 2019
Ajouter au panier
Vous aimerez peut-être aussi...