Marais, Marin | Sonnerie de Ste-Geneviève du Mont pour le violon, la viole et le clavecin (1723)

  • Description
Édition originale restaurée et augmentée par l'Atelier Philidor.
  • La sonnerie de Ste-Geneviève du Mont est extraite de l'ouvrage intitulé: La gamme et autres morceaux de symphonie pour le violon, la viole et le clavecin édité en 1723.
  • Instrumentation: violon, viole de gambe, basse continue (clavecin et basse de viole)
  • Édition | Source: Fac-similé (2024) | L'Auteur, Paris, 1723
  • Notation | Clefs: Sol2, Fa4, Ut3, basse chiffrée
  • Texte en français
  • Pages | Format: 3 parties [conducteur (édition originale), violon & viole, viole & basse] | 62 pages, 27.9 x 21.6 cm
Marais compose cette pièce alors qu'il est élève de Sainte-Colombe. Virtuose de la viole, elle est au centre de ce morceau, avec une partie un peu plus flamboyante que celle du violon et explore les différentes techniques de l'instrument. Considérée comme une passacaille ou une chaconne, avec une ligne de basse Ré, Fa, Mi répétée, qui ferait référence à trois cloches de l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève de Paris (actuel lyçée Henri IV), qui sonnaient ces trois notes de façon répétée, régulièrement et inlassablement « à la volée ». L’œuvre commence avec quatre mesures percutantes de la ligne de basse jouées par la basse continue et la viole, puis à la cinquième mesure, le violon joue la mélodie. Le violon et la viole s'échangent la mélodie tout au long de la pièce. La partie de viole est très difficile du fait de la haute maîtrise de cet instrument par Marais : elle illustre l'habileté du violiste même s'il ne joue pas toujours la mélodie.
ATELIER PHILIDOR
BI485a
NEW 2024
Ajouter au panier